Petite histoire de la contraception

Petite histoire de la contraception
Petite histoire de la contraception
Évaluez ce post

Même si la prise, l’application ou la pose de contraceptifs n’est pas une pratique très agréable pour les femmes, il faut savoir qu’aujourd’hui cela reste beaucoup plus simple et plus accessible qu’avant. Contrairement à ce qu’on pense, les contraceptifs existent déjà depuis plusieurs siècles, au moins depuis l’époque de l’Égypte antique. Ceux-là n’ont pas toujours étaient tels que nous les connaissons aujourd’hui, toutefois, certains spermicides utilisés plusieurs siècles avant, étaient des véritables moyens de contraception, qui sont reconnus aujourd’hui.

Pourquoi pratiquer la contraception

L’Égypte antique est une civilisation très ancienne et très développée pour son époque, ayant sa propre écriture hiéroglyphique, sa croyance, son architecture et sa médecine. En parlant de ce dernier domaine, il faut dire que les médecins égyptiens avaient une connaissance parfaite de l’anatomie de l’homme, notamment grâce à momification qu’ils pratiquaient. Cette pratique ainsi que leurs observations les ont permis de découvrir des différentes méthodes de contraception pour les femmes, pour qui la naissance d’enfant serait une complication. Elles pouvaient avoir un risque vital pendant leur accouchement. Les causes principales étaient la fragilité, bassin trop étroit, hérédité et même des problèmes psychiatriques. Dans ces cas-là il était déconseillé à une femme d’accoucher et donc de tomber enceinte. Toutefois, il y avait également une petite partie des femmes qui ont étaient poussées par des circonstances, et qui pouvaient, mais ne voulaient pas tomber enceinte. Cela concerne particulièrement les prostitués égyptiènnes, qui recouraient à des méthodes contraceptives, car toute grossesse pouvait être une entrave à leur activité. Les jeunes femmes non mariées utilisaient également des moyens de contraception pour ne pas tomber enceinte avant qu’elles soient épousées, surtout si elles ne voulaient pas épouser le père de leur enfant.

Quels types de contraceptifs

Les contraceptifs égyptiens n’étaient pas toujours très efficaces et/ou très agréable à utiliser. En général c’était des préparations en produits naturels ou minéraux pour une application locale (directement dans le vagin). Certains de ces produits utilisés tels que des dattes, la gomme d’acacia, le miel ou le natron sont reconnus pour leur effet spermicide. Parfois même, sans avoir ces produits spermicides à leur disposition, les femmes utilisaient des pierres ou d’autres choses solides qu’elles posaient directement dans leur vagin. Cela servait d’une barrière ne laissant pas passer les spermatozoïdes dans l’utérus. Tous ces contraceptifs étaient destinés aux femmes, toutefois les égyptiens ont également pensés à créer un contraceptif pour homme, qui était l’ancêtre de préservatif. Pour cela ils utilisaient les intestins des animaux tels que des chats ou des moutons, pour fabriquer un préservatif à base animale. Toutefois, il faut savoir, que même avec ces contraceptifs personne n’étaient protégé des maladies sexuellement transmissibles. C’est seulement au XVI siècle avec l’apparition du préservatif à base d’herbes, que ce dernier était considéré comme un moyen de prévention de grossesse et une protection contre les IST.

About mieux-vivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *